La main dans le sac

La main dans le sac, 2011 
Papier craft, aluminium, corde, son.
200 x 200 x 100 cm
10 kilos

Dix, vingt, trente peut-être, une multiciplicité de mains s’agitent sans destinations. Tendres, enfantines, curieuses, excités, elles touchent, sentent et bougent pour dissimuler un acte violent, un geste simple qui trahi l’attention, un jeu incertain. Cette vision vague, passée comme un coup de fouet, à modifier la structure. La substance est en éveil, la bâtisse amoindrie et le centre bât, et l’énergie faiblie. Alors tout se retracte, l’instant devient fractal, la température chute, l’élément se blôtit, il se flétrit sur lui-même, il se protège, se réchauffe, il connait cette fragilité voyageuse, il sillone entre sa sensibilité aigüe et son ressentiment grave.  Il attend, et attend, que la vague passe.