Texte

Qu’il s’agisse de sculptures ou d’installations, les travaux d’Alice Gadrey composent un paysage hétéroclite au sein duquel chaque élément dispose d’une certaine autonomie, d’une singularité formelle et conceptuelle, qui assure à chaque oeuvre un caractère irréductible à un ensemble. En effet, loin de vouloir synthétiser les paramètres traditionnellement appréhendés par la sculpture (objet/matière/couleur), sa pratique l’amène à déambuler d’une problématique à l’autre avec un goût certain pour le paradoxe, quand fragilité et solidité se rencontrent, quand équilibre et danger se menacent réciproquement.

 

Funambule sur le fil d’un rasoir, l’oeuvre d’Alice Gadrey cultive ainsi le goût de l’instabilité, comme dans Eveille toi, où des pions de métal et de terre sont portés par des colonnes cannelées en plastique, ou même PMT, où la diagonale menace de faire s’effondrer l’édifice. Matières et dispositifs vulnérables côtoient ainsi matières et dispositifs combatifs, et si la plupart des travaux d’Alice Gadrey retranscrivent « L’idée que tout puisse s’envoler d’un seul coup », ils introduisent également l’idée que certains éléments survivront toujours à la destruction potentielle de l’oeuvre. En effet, si l’artiste affiche une certaine méfiance à l’égard de la suspension, elle accorde une importance particulière au socle, au sol, à l’idée que chaque sculpture émerge de la terre telle une figure chtonienne, enracinée et vigoureuse, mais pourtant déséquilibrée et toujours menacée par sa nature. 

Cette instabilité omniprésente plonge le regardeur dans l’attente d’un événement à venir – déplacement, chute, circulation, etc. – de telle sorte qu’une certaine forme de tension règne par anticipation, sensation d’une action qui est sur le point de se produire. Cette importance qu’Alice Caroll attache à la sensation provient d’une volonté de partir de l’histoire personnelle, d’un évènement passé – réminiscence – pour remettre en jeu la sensation en saisissant l’instant qui la précède – imminence. La subjectivité de l’artiste provoque ainsi celle des regardeurs, comme dans On / Off, où deux lampes qui se font face sont interrompues dans leur conversation par de longues lames de scies dessinant des volutes généreuses et pourtant dangereuses, « démonstration d’un monde dur et fragile ». Alice Gadrey élabore son oeuvre comme une archéologie expérimentale, un ensemble de reconstitutions sensibles offertes au regardeur. 

Anthoni Dominguez